Focus de Nice Matin sur la Photobiomodulation par LED avec le professeur Bensadoun

Les soins Rejulight System sont non-opérateur dépendant.C’est à l’occasion du congrès WALT (World Association for LASER Therapy) que Nice Matin nous livre, en compagnie du Professeur Ben Sadoun (radiothérapeute et spécialiste international de la photobiomodulation comme technique réparatrice des lésions post-radiques) un focus sur les vertus de la lumière et ses nombreux champs d’application.

Le journal nous explique ainsi que la photobiomodulation intéresse nombre de spécialités médicales dont la cancérologie, la neurologie, l’odontologie, l’infectiologie ou encore la médecine du sport. En résumé tous les domaines pouvant faire usage de ses propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et de cicatrisation.

Le professeur Ben Sadoun nous donne également quelques exemples pratiques. La photobiomodulation par LED permet entre autres de prendre en charge les effets secondaires des traitements anticancéreux (muscites, épithélites après radiothérapie ou chimiothérapie) et d’intervenir dans le traitement des nécroses et des plaies aiguës ou chroniques. Les maladies neurodégénératives comme Alzheimer et Parkinson répondent également à cette technologie.

La photobiomodulation par LED ne provoque aucun effet secondaire.En anti-âge, les effets de la photobiomodulation par LED ne sont plus à démontrer. Vergetures, rides, cicatrices, stimulation de la repousse des cheveux, séquelles d’acné, autant d’indications auxquelles le Rejulight System, un appareil de photobiomodulation, peut répondre et ce, sans aucun effet secondaire.
Et ce n’est qu’un début, nombre d’applications restent encore à découvrir et approfondir, notamment en psychologie, de même pour les synergies possibles avec d’autres technologies.

Vous pouvez en attendant consulter l’article complet en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Consulter l’article